Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stéphane Saubole - Rédacteur

Musique - Inédit - Raphaël Faÿs / Mathieu Sodore - Mai 2014

26 Mai 2014 , Rédigé par stephanesaubole Publié dans #Musique

 

"La musique est une pensée"

Musique - Inédit - Raphaël Faÿs / Mathieu Sodore - Mai 2014

Nous savions - notamment depuis son exposition intitulée La música callada del cantaor - que l’artiste peintre Mathieu Sodore est un aficionado inconditionnel des protagonistes du Flamenco. L'une de ses oeuvres et des photographies de son cru nous apprirent, il y a peu, son admiration pour le guitariste Raphaël Faÿs. Une opportunité exceptionelle d'évoquer ce musicien au talent et à l'intégrité absolus...

Raphaël Faÿs fascine et intrigue. Son invraisemblable virtosité instrumentale, indissociablement liée à une musicalité épanouie, stupéfie des auditeurs déjà comblés à l'écoute de Biréli Lagrène, de Stochelo Rosenberg ou d'Angelo Debarre. Et peu leur chaut que sa notoriété se mesure à un degré moindre de celles – amplements méritées – des autres ambassadeurs du Jazz manouche. Il est vrai que proposer au public trois double albums – Gypsy & Classic, Django & Classic et Swing & Classic – ainsi qu'un DVD (Ma vie à travers la guitare) en moins de deux ans (2006 et 2007), s'avère éloigné des canons actuels de la commercialisation musicale. D'autant que chacune de ces productions du label Le Chant du Monde - diffusées par Harmonia Mundi – est constituée d'un volume dédié à la musique dite "classique". La lecture d'une interview accordée au magazine Jazz Hot en octobre 2006, puis publiée sur son site, nous instruit sur le parcours artistique unique de ce guitariste mondialement connu depuis son plus jeune âge comme l'un des grands héritiers du créateur (avec Grapelli et consorts) de la seule forme "européenne" du Jazz.

Une volonté "d'interpréter le classique"

Quant à cette soudaine profusion discographique, son initiateur confie que l'efflorescence résulta d'une longue période de travail, notamment consacrée à l'étude de la musique ancienne des XVIIème ou XVIIIème siècles. Raphaël Faÿs précise avoir constitué une "petite collection personnelle", "qu'il jouera toute sa vie" : un répertoire classique de 120 pièces de compositeurs très divers (Villa-Lobos, Bach, Khatchatourian, Tárrega, Sor, Giuliani...) et de ses propres créations dans les domaines romantique, ibérique, baroque... Sa volonté "d'interpréter le classique", de le personnaliser, n'exclut pas, bien entendu, un grand respect pour ses prédecesseurs : "Mon maître à penser en guitare classique est Alexandre Lagoya, pour qui j'ai toujours eu une grande admiration et qui me rappelle, lorsque j'écoute de nouveau ses enregistrements, que son style garde la même fraîcheur. Le duo Presti-Lagoya m'a vraiment donné envie de jouer de la guitare classique."

Une "fusion flamenco"

Bien que son aissance technique lui ait favorisé l'apprentissage d'une musique flamenca qui le passionne depuis toujours, il aura attendu plus de vingt ans pour enregister ses compositions dans ce registre, tout en continuant à vouer la plus haute admiration à Paco de Lucia, Sabicas, Manolo Sanlucar, Vicente Amigo...

Dénommant lui-même "fusion flamenco" son interprétation singulière - jouée au plectre avec une guitare accoustique jazz – il ne se positionne pas comme l'héritier d'une tradition : "le flamenco est dans le rêve de l'aficionado que je suis, plus que dans le guitariste". Dans le cadre du Raphaël Faÿs Group Flamenco, plusieurs oeuvres furent récemment proposées au public : Andalucia, 2008, Extremadura, 2009, Mi Camino con el Flamenco, 2011, Caramelita, 2013.

Musique - Inédit - Raphaël Faÿs / Mathieu Sodore - Mai 2014
Raphaël Faÿs, en concert, photographié par Mathieu Sodore

De fait, Raphaël Faÿs se révèle un immense interprète et un compositeur contemporain dans trois styles musicaux plus qu'exigeants. A une telle altitude, généralement, on respire difficilement. Cependant, selon les témoignages de nombreux tiers, notre homme demeure particulièrement accort et toujours prêt à partager son talent avec des musiciens de rencontre.

Une intégrité artistique absolue

Mathieu Sodore, honnêteté faite homme, amoureux fou de flamenco et peintre de talent, avait été sollicité, en 2010, pour illuster l'affiche d'un concert de Raphaël Faÿs en territoire landais. Présent en cet événement qui se déroula sur le "Cap de Gascogne" – la frontière entre pays de Haute-Lande et terres chalossaises – Mathieu fut touché de cette rencontre avec "un être extrêmement attachant sur le plan humain, sympathique et humble." Une future collaboration fut même envisagée entre deux hommes partageant un même "secret" : une intégrité artistique absolue.

"La musique, c'est une pensée, pas un fait" : dixit Raphaël Faÿs...

Stéphane Saubole

Musique - Inédit - Raphaël Faÿs / Mathieu Sodore - Mai 2014
Mathieu Sodore en compagnie de Raphaël Faÿs

Le site officiel de Raphaël Faÿs :

http://www.raphaelfays.com/


Le site officiel de Mathieu Sodore :

http://mathieu-sodore.blogspot.com.es/


Un article dédié à Mathieu Sodore :

http://stephanesaubole.over-blog.com/article-arts-mathieu-sodore-a-madrid-inedit-mars-2013-116342721.html

Extraits du DVD Ma vie à travers la guitare

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article