Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stéphane Saubole - Rédacteur

4images, 4phrases* - Stéphane Scotto / Dernier ouvrage - Inédit - Décembre 2015

18 Décembre 2015 , Rédigé par stephanesaubole Publié dans #Photographie

 

 4images, 4phrases* 

 
 
 

Scotto et le Bassin, le jour et la nuit

 

 

 

4images, 4phrases* - Stéphane Scotto / Dernier ouvrage - Inédit - Décembre 2015

Géométries sauvages, au "fond du Bassin" – Stéphane Scotto

Autant Stéphane Scotto affirme, sur son blog, avoir sciemment substitué des "ambiances parme, roses, fuschia" aux bleus souvent intenses qui modulaient leurs gammes dans les ciels de ses photographies, autant il ne s'épanche pas sur les tenants de cette nouvelle "manière", déclinée dans son cinquième ouvrage, J'ai Rêvé du Bassin d'Arcachon ; eussions-nous été tentés d'évoquer une "démarche artistique" que les arguments souvent fallacieux associés à cette terminologie, que la fréquente élaboration d'une gangue conceptuelle ("Mais qu'est ce que c'est que cette définition de l'art par son conditionnement" chuinta André Malraux), ainsi que notre difficulté à déterminer si l'oeuvre résulte du processus ou le génère, nous en eût dissuadé. 

4images, 4phrases* - Stéphane Scotto / Dernier ouvrage - Inédit - Décembre 2015

La magie de l'escalumade à la pointe du Cap-Ferret – Stéphane Scotto

Il s'exhale, cependant, de ce dernier corpus d'images d'un photographe désormais plus auteur que témoin, une gravité qui transcende la fougue des représentations, l'audace des cadrages ou la maîtrise du format panoramique ; une conviction que n'atténue pas l'éther né d'une "escalumade" à la pointe du Ferret et que renforce les ombres des bancs du Bassin ou les géométries du delta de la Leyre.

 

4images, 4phrases* - Stéphane Scotto / Dernier ouvrage - Inédit - Décembre 2015

Une île aux trésors... – Stéphane Scotto

 

En une préface à un tome couplant La Ballade de la geôle de Reading et De Profundis, Albert Camus énonce abruptement, au sujet de Wilde : "Personne n'est allé aussi loin que lui dans l'exaltation de l'art et personne, pendant tout ce temps, ne fut moins artiste. Il méprisait le monde au nom de la beauté et lui même, à la mesure de l'art véritable, n'était presque rien.", puis de nuancer : "L'art qui refuse la vérité de tous les jours y perd la vie. Mais cette vie qui lui est nécessaire ne saurait lui suffire. Si l'artiste ne peut refuser la réalité, c'est qu'il a pour charge de lui donner une justification plus haute. Comment la justifier si on décide de l'ignorer ? Mais comment la transfigurer si on consent à s'y asservir ?"

4images, 4phrases* - Stéphane Scotto / Dernier ouvrage - Inédit - Décembre 2015

Nouvelles féeries ombrageuses – Stéphane Scotto

 

Rien n'interdit cependant de préférer un James Gatz ou un Dorian Gray – allégé d'un meurtre, tout de même... – à un bagnard injustement incarcéré, ou de sussurer Nobody Knows You When You're Down and Out de Bessie Smith... mais Stéphane Scotto a longtemps semblé maintenir une distance entre son activité photographique lumineuse et une vie forgée par des engagements militants parfois conflictuels, par certaines affreuses grimaces du malheur ou par le morne frottement du quotidien ; dans L'Armée des ombres, deux humanités fraternelles, mais en apparence éloignées, se rejoignent, sur une barque, la nuit...

 

 

Stéphane Saubole

 

 

 

 

Site internet de Stéphane Scotto : http://www.stephanescotto.com/

Blog : http://stephanescotto.unblog.fr/

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article