Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stéphane Saubole - Rédacteur

Arts - Jean-François Buisson - Objectif Aquitaine - Décembre 2005

27 Avril 2012 , Rédigé par stephanesaubole Publié dans #Beaux-Arts

Jean-François Buisson s’impose dans la ville !

Buisson

 

Le sculpteur Jean-François Buisson a imposé ses créations dans la cité bordelaise en associant son goût de la communication à une authentique démarche artistique.

 

Sur les quais de, au H36, à la Base sous-marine, dans une pâtisserie caudéranaise ou dans une boutique de vêtements rue Sainte-Catherine, les sculptures métalliques et festonnés de Jean-François Buisson ont investit Bordeaux ! Un bonheur pour cet artiste de 37 ans qui butine son pollen dans les univers de la Science-Fiction, de la Bande dessinée – du coté de Bilal et de Jodorowski - ou de la musique punk-industrielle et souhaite créer des pièces « proches des gens ». Son inspiration, où en décousent la violence des chalumeaux et la sophistication des dessins, s’exprime également dans la conception de décors de spectacles ou dans la réalisation de projets plus singuliers tels qu’une fleur-fauteuil intégrant un site internet de vente aux enchères ou la renaissance d’un chêne de 300 ans.

 

Une souplesse de fonctionnement

 

Pour la commercialisation de ses œuvres, Jean-François Buisson s’affirme partisan d’une certaine souplesse de fonctionnement : « Achats, dépôt-vente, tout est envisageable ! Je ne spécule pas sur une éventuelle inflation de mes pièces mais je réactualise leurs prix afin de demeurer cohérent ». Ses « machines à chimères », dont la valeur atteint 6 000 € pour les plus imposantes, furent présentées ces deux dernières années, dans des galeries à Saint-Tropez, à Paris ou à Londres, au CIVB de Bordeaux, dans le cadre de Nov’art et dans une galerie associative du Cap-Ferret. Vivant exclusivement de son art, cet ancien étudiant en communication concède volontiers soigner son image comme en attestent un impeccable site internet et de multiples apparitions télévisées sur Arte, France 3, la Cinquième, MCM, M6, TF1. Une démarche revendiquée qui n’exclut pas le rêve d’une présence future dans les musées afin d’« exister dans le temps… »

 

Texte et photographie de Stéphane Saubole

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article