Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stéphane Saubole - Rédacteur

Arts - Soussan-Morin - Site de l'artiste - Juin 2011

27 Avril 2012 , Rédigé par stephanesaubole Publié dans #Beaux-Arts

Photo Atelier

BIOGRAPHIE

C’est un fait, Soussan-Morin dessine admirablement et maîtrise toutes les techniques des domaines picturaux ou de la sculpture. Rien d’étonnant donc à ce que certaines de ses intuitions les plus puissantes naissent chez son fondeur, en les « forges de Vulcain ». Après tout, le claudicant Hephaïstos a bien façonné Pandora, « le si beau mal ». L’art de Soussan-Morin, qui fut élève aux Beaux-Arts dès son plus jeune âge, est originellement inspiré de la Renaissance italienne. Cependant, il y a déjà longtemps que cette artiste aussi pudique que lumineuse est parvenue à l’expression, sur ses toiles, d’un merveilleux syncrétisme d’abstractions brodées d’écritures, d’impérieuses couleurs et de matières les plus diverses (les pigments naturels, l’huile, l’encre de chine, l’acrylique, la feuille d’or, le sable, les papiers, les tissus…). Ceux qui eurent le privilège de suivre son évolution ces dernières années ont pu s’émerveiller devant ses tableaux à cœur ouvert, évoquant, avec des détails essentiels, déchirements et cicatrices. Ils auront admiré ses créations mariant les palimpsestes de graphies hébraïques ou araméennes aux lumières contrastées. Ils rêvent encore à ses bronzes admirables de par leur évocation du corps et de ses mouvements… Déjà révélée l’admirable fusion de tous ces talents s’exprime désormais en un absolu sur les dernières toiles de Soussan-Morin. Ses « peintures sculptées » résultent de l’inflexible volonté de transmettre l’essence complexe de l’existence par la matérialisation la plus aboutie. Souvent choisies, des formes de disques à la trompeuse simplicité révèlent l’ouvrage d’une dentellière de l’âme, dont les créations prennent sens dans chaque relief, dans chaque éclairage, dans chaque sélection de matériau. Ces abstractions humaines sont encore rehaussées par une utilisation accomplie et réactualisée de la technique traditionnelle des « cires ». Mains et esprit, pensée et coeur… Soussan-Morin n’est plus ni peintre ni sculpteur, au sens ou Theolonious Monk – le bien-nommé « Sphère » - n’était plus pianiste et Robert Desnos pas plus poète.

Juste des voix que l’on entend…

Stéphane SAUBOLE
Editions EAUX-FORTES
 
 
 
http://soussan-morin.guidarts.com/www/bio.php

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article