Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stéphane Saubole - Rédacteur

Mode - Inédit - Parfum Halston - Août 2012

3 Mai 2012 , Rédigé par stephanesaubole Publié dans #Mode

Halston : l’ivresse et le flacon !

 

Tout ce qui est (relativement) rare ne serait donc pas (trop) cher ? Pour un prix raisonnable, ces messieurs sont en mesure d’acquérir un objet design - certes en série illimitée – contenant un parfum de classe.

 

 

Halston1-12Saubole 

 

Evaporées des parfumeries hexagonales (mais accessibles sur la toile), les fragrances Z-14 et 1-12 sont, depuis leur diffusion au mitan des 70’, des best-off planétaires. Les emblématiques flacons de cette subtile Cologne pour Hommes commercialisée sous la griffe Halston furent dessinés par la designer italienne Elsa Peretti. Quant à Roy Halston Frowick, né en 1932 dans l’Iowa, il avait accédé à la célébrité dès 1961… en créant un petit chapeau : le pill-box que Jacquie Kennedy porta le jour de la cérémonie d’investiture de son mari !

 

Halston, un créateur de mode star des 70’

 

Le « Yves Saint-Laurent américain » fonda la maison baptisée de son second prénom en 1968, avant de s’affirmer dans les seventies comme l’une des stars de la mode féminine. Ses créations, d’une élégance souvent minimaliste – des combinaisons-pantalons, des robes « dos nu »… – habillaient de  fidèles admiratrices telles que Lauren Bacall, Elizabeth Taylor, Anjelica Huston, Bianca Jagger, Diane von Fürstenberg ou sa très proche amie Liza Minneli. L’image de ce créateur de mode fut également associée aux frasques de la Jet-set new-yorkaise , au nightclubbing pour « Happy Few » et, plus précisément, aux nuits du Studio 54. Des témoins d’époque rapportent que son hédonisme outrancier et noctambule – doux euphémisme - finit par nuire à son activité diurne. Sa carrière, débutée à l’orée des années cinquante, s’enlisa en 1983, lorsqu’on le contraint à quitter la marque qu’il avait lancée. Plus tragiquement, il s’éteignit à l’âge de 57 ans, en 1990, vaincu par la maladie. Roy Halston Frowick, moins célèbre en Europe, contribua à la reconnaissance internationale d’un style typiquement nord-américain et offrit sa « signature » à des parfums devenus des « classiques » !

 

Texte et photographie de Stéphane Saubole

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article