Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stéphane Saubole - Rédacteur

Sport - L'Aquitaine - Tony Estanguet - 2004

29 Avril 2012 , Rédigé par stephanesaubole Publié dans #Portraits de sportifs

« Je prends du plaisir ! »

Tony Estanguet, le désormais double champion olympique en Canoë monoplace slalom nous accueille « chez lui » sur les berges du Gave de Pau.


 

L’Aquitaine : L’épreuve athénienne présentait-elle des difficultés spécifiques ?

 

Tony Estanguet : Au delà du défi de conserver un titre olympique - ce qui était inédit dans mon sport - la complication majeure était la nouveauté d’un bassin que nous n’avions pas pu reconnaître. Mais une préparation intense pendant deux ans m’a permis d’anticiper tous les dangers éventuels.

 

L’Aquitaine : Concevez-vous que vous êtes l’un des rares sportifs français à avoir reconquis une médaille d’or ?

 

Tony Estanguet : Quand un athlète comme moi est focalisé sur un objectif unique pendant deux ans, il perçoit mal la portée d’une victoire qui lui semble presque un aboutissement logique. En revanche, être invité sur un plateau de télévision avec Marie-José Perec, David Douillet ou Jean-françois Lamour – ces légendes du sport français – m’aide à saisir pleinement ce que j’ai réalisé.

 

L’Aquitaine : La présence dans votre club, le CU Pau Pyrénées Eaux Vives, de Fabien Lefèvre médaillé de bronze en K1 slalom monoplace et de votre champion de frère constitue-t-elle un atout décisif ?

 

Tony Estanguet : Déjà, le climat aquitain et la nature du gave de Pau contribuent à un environnement idéal pour préparer une échéance olympique en Canoë Kayak. D’autre part, on ne devient pas Champion Olympique tout seul et l’émulation créée par les performances de Fabrice et Fabien me fut bien entendu bénéfique.

 

L’Aquitaine : Avez-vous le sentiment de vous inscrire dans une tradition sportive aquitaine ?

 

Tony Estanguet : Je suis très attaché au territoire aquitain et aux valeurs de tous les sports de plein air qui s’y pratiquent. Il y a tout ici pour s’éclater et j’aime randonner dans les Pyrénées ou jouer à la Pala avec mon frère…

 

L’Aquitaine : A seulement vingt-six ans, envisagez-vous une autre médaille olympique ?

 

Tony Estanguet : J’ignore si je pourrais continuer pendant quatre ans, mais je vais essayer car j’y prends du plaisir.

 

Propos recueillis par Stéphane Saubole

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article