Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stéphane Saubole - Rédacteur

Sport - Sports Aquitains - Beach Volley - Juin 2003

28 Avril 2012 , Rédigé par stephanesaubole Publié dans #Evènements sportifs

3ème Open de Biscarrosse / Bilan

 KadjoArjona

La paire composée de Virginie Kadjo et d'Ethel Arjona a emporté l'épreuve

Biscarrosse, terre de beach volley

Les équipes nationales féminines de beach volley françaises et canadiennes ont offert, jeudi 29 et vendredi 30 mai, un spectacle sportif d’une haute intensité, sur l’esplanade centrale de Biscarrosse. Maître d’œuvre de l’événement, le Bisca Beach Club a de nouveau fait  preuve de sa grande compétence en matière d’organisation.

 

Expressifs et réjouissants, les cris de joie ou de rage de Virginie Kadjo et les gestes d’encouragement d’Ethel Arjona ponctuent les derniers points d’une finale victorieuse face à la paire canadienne Dumont-Martin. Stimulant la VirginieKadjo3nombreuse assistance, cette belle détermination témoignait de l’implication totale de l’équipe fanion du beach volley féminin français dans ce tournoi à quatre équipes de l’Open de Biscarrosse. « Nous sommes des compétitrices qui avions à cœur de réaliser une grande performance, dans un tel contexte, contre une formation réputée au niveau international » confirmait Virginie Kadjo à l’issue, heureuse, de l’épreuve.

 

Du beach de très haut niveau

 

Car un succès enlevé sur le sable à Guylaine Dumont, magnifique athlète canadienne, élue par le passé meilleure joueuse du championnat d’Italie en salle et meilleure beacheuse de tous les temps, et à sa bondissante coéquipière Annie Martin atteste symboliquement des progrès de toute la discipline dans notre pays. Christian Pénigaud, ancien beacher olympique et entraîneur des équipes de France féminines interprétait « cette évolution comme la résultante de la nouvelle politique d’accompagnement du haut niveau de la Fédération». La qualification aux Jeux Olympiques d’Athènes en 2004 constitue logiquement la finalité d’un projet qui réunit Virginie Kadjo, forte de plus de 300 sélections nationales en salle, Claire Jaouen et Zoé Chater, ex-pensionnaires de la Pro A et Ethel Arjona spécialiste ès beach. Et après une saison d’entraînement spécifique au centre d’entraînement de Montpellier, les prestations proposées par les françaises au public biscarrossais furent époustouflantes d’intensité et d’engagement. Certes, Claire Jaouen et Zoé Chater pâtirent d’une préparation plus écourtée et d’un relatif manque Arjonad’expérience sur le sable, mais leur étonnante potentialité physique -elles culminent à plus d’1m85- s’exprime spectaculairement sur certains points. Plus constant et abouti, le jeu de la première paire tricolore s’appuie sur l’explosivité, la hargne et la mobilité de Virginie Kadjo et de Ethel Arjona. Car si les roulettes au dessus du contre, les deuxièmes mains enroulées au fond du terrain et autres balles placées demeurent dans la panoplie des parfaites beacheuses, les candidates à l’élite hexagonale ne pourront plus désormais faire l’économie, d’une attaque puissante et d’une réelle présence au contre. Le beach volley français féminin est entré dans une nouvelle ère.

 

Biscarrosse, sur le chemin d’Athènes

 

Pour ces athlètes et leur staff, en quête d’olympe, l’escale biscarrossaise se présentait comme une répétition grandeur nature, à 15 jours de la première étape de World Series qualificatives pour Athènes. Les bénévoles passionnés du Bisca Beach Club se sont donc démenés pour offrir à leurs hôtes françaises et canadiennes, le meilleur terrain d’expression et l’accueil le plus chaleureux. Matérialisant magnifiquement leur investissement, l’aire de compétition de l’esplanade centrale de Biscarosse, avec un bataillon de jeunes ramasseurs de balle, un arbitrage de qualité, un présentateur compétent, une animation musicale parfaitement orchestré et des tribunes pleines, constituait le plus flamboyant des étendart pour cette discipline en mutation. Président comblé de la structure landaise, Dominique Migaleddu estimait à environ 5 000, le total des spectateurs présents, durant les deux journées, sur les lieux de la compétition. Les éloges dressées aux organisateurs par Virginie Kadjo durent également lui apparaître comme une belle récompense. »L’organisation à Biscarrosse est proche de la perfection. Nous sommes traités comme des reines par des personnes à la mentalité impeccable. » Le Bisca Beach Club peut manifestement poursuivre sereinement son œuvre de promotion et de développement du beach volley, associant avec bonheur sport de haut niveau et salvatrice convivialité

 

Texte et photographies de Stéphane Saubole.

 

JaouenChater

Claire Jaouen et Zoé Chater durant un temps mort 

Le classement du 3ème Open de Biscarrosse

 

1.Equipe de France : Ethel Arjona / Virginie Kadjo

2.Equipe du Canada : Guylaine Dumont / Annie Martin

3.Equipe du Canada : Julie Morin / Anouk Boileau

4.Equipe de France : Claire Jaouen / Zoé Chater

 

DumontMartin

La Canadienne Annie Martin au filet, soutenue par Guylaine Dumont

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article